Organisateurs

Portraits - Les personnes derrière les coulisses

L‘activité en coulisse des Olympiades de Biologie est toujours très intense et de nombreuses personnes travaillent dans le cadre des concours, des stages, de la formation et de l’organisation. Leur engagement permet aux jeunes de respirer l’air de la science et de nouer des contacts avec d’autres jeunes.

Sommaire

Les personnes derrière les coulisses des Olympiades Suisses de Biologie

Les Olympiades Scientifiques Suisses entendent offrir aux jeunes une opportunité exceptionnelle de plonger dans l’univers des sciences en allant bien au-delà des programmes scolaires tout en leur donnant une occasion unique d’échanger leurs expériences.
Après une qualification au premier tour, les élèves des gymnases peuvent participer à un stage de formation où ils rencontrent d’autres jeunes intéressés venant de toute la Suisse avec lesquels ils peuvent partager de nombreuses expériences. La formation est en général dispensée par des anciens participants, des étudiants, des doctorants et d’autres enseignants dont l‘expérience est précieuse. La semaine passée en commun crée des relations et donne naissance à de premiers réseaux qui sont aujourd’hui indispensables pour les futurs scientifiques. De nos jours, en effet, la recherche ne peut avoir de succès que si elle est internationale. Les échanges constituent ainsi la condition quasi indispensable au développement de la connaissance et à la recherche.

Nombre d’ « anciens » continuent d’apporter leur contribution

De nombreux anciens participants transmettent leur expérience et s’engagement bénévolement au sein de l’association ibo|suisse. Leur enthousiasme permet aux jeunes de plonger dans leur matière favorite lors des manifestations organisées. Pour le noyau dur des organisatrices et organisateurs (environ 10 personnes), cela signifie que 3 à 4 semaines par an seulement sont exemptes d’activités liées aux Olympiades de Biologie. Une trentaine de personnes s’engagent par ailleurs selon les besoins, de manière intense mais limitée dans le temps, dans le cadre de la formation, de stages ou d’autres activités.
Les anciens participants aux Olympiades de Biologie ont été tellement motivés et fascinés par les concours nationaux et/ou internationaux auxquels ils ont pris part qu’ils apportent encore aujourd’hui un fidèle soutien à ces manifestations par le biais d’un engagement bénévole intense. C’est par exemple le cas de Gaétan Colussi (17), médaille d’or 2011 et médaille d’argent 2012.

Début d’une carrière scientifique

Les Olympiades scientifiques constituent souvent le début d’une carrière internationale qui peut prendre différentes orientations. Les anciens participants aux Olympiades ne sont qu’au tout début de leur trajectoire professionnelle. Ils bénéficient souvent d’un soutien de la Fondation suisse d’études ou du Fonds national suisse dont les prestations s’adressent aux étudiants, aux doctorants et aux chercheurs. Les Olympiades Scientifiques apportent ainsi une contribution essentielle à l’encouragement de la relève scientifique en Suisse et elles sont un partenaire important pour les universités et les hautes écoles.

Portraits

Nous souhaitons ici illustrer les nombreux visages et histoires des Olympiades scientifiques par quelques portraits d’anciens participants.

  • Prof. Daniel Wegmann, 1980, participation aux IBO 2000 en Turquie,
    chef de projet scientifique IBO 2013 (Portrait PDF)
  • Dr. med. Mathias Wenger, 1981, participation aux IBO 2000 en Turquie,
    Chairman IBO 2013 (Portrait PDF)
  • Noémie Jordi, M. Sc., 1988, participation aux IBO 2007 au Canada,
    présidente de l'asscociation ibo|suisse (Portrait PDF)

© 2010 ibo|suisse | powered by strix v 0.7 | queries to DB: 7 (1.519ms) | build time ≈ 50.621ms, | page size: 9361 bytes